Catégories :
  • Actualité du web

Retour sur les différentes pénalités Google en cas de non respect des bonnes pratiques de référencement.

Une fois lancé sur la toile, un site doit être accompagné d’un travail de fond pour être bien visible et le rester. Cela se traduit par des actions de référencement à mener de front pour réussir à gagner sa place sur la première page des résultats de recherche. Pour bénéficier d’un meilleur positionnement face à des milliers d’autres sites, il faut déjà cerner les enjeux de ce monde virtuel en perpétuel effervescence. Tout un univers structuré par des règles établies par les géants du web. Prenons Google qui représente 92% des recherches effectuées en France. Pour mieux se calquer aux attentes des internautes, ce dernier scrute un site en long et en large afin de juger de sa pertinence et de sa qualité. Mais gare aux incartades ! Si Google détecte des pratiques qui tentent de déjouer son algorithme de classement, les sanctions peuvent tomber. Retour sur les évolutions de Google et leurs impacts sur le référencement.

 

Rétrospective sur les mises à jour Google 

Pour mieux saisir la logique du référencement d’un site, revenons tout d’abord sur les rouages de cette pratique. Dans l’objectif de proposer un affichage de sites toujours plus pointus, Google ajoute et modifie en continue ses fameux algorithmes. Un moyen d’améliorer son fonctionnement, d’être au plus près des intentions de recherches et surtout de satisfaire au mieux les besoins des internautes. 

 Les usages sur le web évoluent en permanence, les algorithmes doivent donc s’adapter. Environ 500 fois par an...C’est le nombre de changements que Google effectue. Si la plupart d’entre eux se font à peine remarquer, il y a néanmoins des mises à jour importantes qui sont lancées ponctuellement. L’une des missions de notre agence est de pouvoir suivre de près ces évolutions et de mesurer leurs éventuels impacts sur le classement d’un site ou le nombre de visites. 

 Afin d’y voir plus clair, voici un aperçu des mises à jour qui ont fait le plus parler d’elles dans la sphère du référencement.

 2011 | Google Panda 

 

Ce filtre de recherche automatique passe au crible le contenu d’un site et épingle ceux qui seraient de mauvaise qualité. Ce qu’il n’aime pas, 

  • Le contenu dupliqué entre les pages d’un même site ou issus d’un autre site

  • Les textes provenant de générateur de contenu

  • Les pages avec peu ou sans contenus 

  • La sur-optimisation des pages sur certains mots clés 

  • Le cloaking, pratique technique consistant à proposer un contenu différent entre l’internaute et les moteurs de recherche

Depuis son lancement, Panda a connu de multiples mises à jour jusqu’à être pleinement intégré à l’algorithme de classement de Google en 2015. Ce qui veut dire que la qualité du contenu est aujourd’hui un impératif à tenir pour optimiser le référencement d’un site.

 

2012 | Google Penguin 

Ce filtre va plutôt agir sur le maillage interne et externe de liens. Il base ses critères sur la pertinence, la qualité et privilégie l’acquisition naturelle. Il pénalise les liens de mauvaise qualités obtenus de façon massives. 

  • Les achats de liens abusifs 

  • Des inscriptions à des annuaires excessives 

  • Des échanges de liens entre sites n’ayant pas la même thématique ou de faible qualité

Comme Panda, à la suite une dernière mise à jour en 2016, Penguin fait désormais partie intégrante de l’algorithme principal de Google. L’une des priorités absolues est de rester vigilant quant aux liens renvoyant vers un site. Si un trop grand nombre d’entre eux est considéré comme artificiels ou comme du spam, cela va jouer sur le positionnement d’un site ou de ses pages. C’est donc un travail en continue qu’il faut effectuer afin d’assurer un système de liens conforme aux exigences qualités de Google. 

2015 | Google Mobile First Index 

La navigation sur téléphone prime, et ça Google l’a compris depuis un certain temps. Il a radicalement changé sa manière de classer les sites en intégrant ce critère. Chaque page doit être parfaitement adaptées au format mobile pour avoir de meilleures chances d’être bien référencées.

Quelles sont les types de sanctions ?

L’objectif des algorithmes Google est de faire ressortir les résultats de recherche les plus pertinents. Pour mener à bien cette action, certains d’entre eux vont donc épingler les sites ou les pages qui ne répondent pas aux dernières exigences du classement Google. 

Vous notez une baisse importante de trafic ou encore une perte flagrante de la position de votre site dans les résultats de recherche? Alors il se peut qu’une pénalité google en soit la cause. A noter, 2 types de sanctions sont à distinguer : 

Les pénalités manuelles 

Ces sanctions sont nommées comme telles puisqu’elles sont appliquées par des experts du service qualité Google. Après analyse des contenus d’un site, ils peuvent signaler des méthodes de référencement douteuses et faire remonter un avertissement via la Google Search Console. Un des outils de prédilection utilisé chez Akyos pour analyser au plus près le référencement d’un site. Via la plateforme, spécialistes en référencement et administrateurs de site sont notifiés sur les pratiques incriminées et les mesures à appliquer pour annuler la pénalité. Liens hypertextes de mauvaise qualité, texte dupliqué, sur-optimisation de mots clés peuvent faire partie des erreurs à rectifier. Une fois les ajustements effectuées, le site devra être réévalué par Google et pourra redevenir effectif dans un délai d’un mois. 

Les pénalités automatiques de Google

Pour veiller à la qualité des sites indexés, les googlebot vont analyser l’intégralité d’un site web. Un moyen de déterminer si il est conforme aux règles imposées. S’ils ne les respectent pas ou que des actions douteuses ont été menées pour booster rapidement un site, les pénalités algorithmiques peuvent tomber. Recul de positions, suppression de pages dans les résultats de recherches, voir un retrait total du site, les conséquences peuvent être lourdes.  Elles doivent donc être traitées rapidement pour ne pas altérer la visibilité de votre site à long terme. 

Le SEO, un levier incontournable pour une stratégie marketing efficace

Nous n’avons cité que quelques-unes des évolutions récentes de Google qui occupe le champ du référencement naturel. Mais vous l’aurez compris, de nombreux facteurs vont influer sur les résultats de recherche et le positionnement d’un site. Outre les bénéfices que le SEO (référencement naturel) peut apporter en termes de visibilité, il est surtout essentiel pour attirer des visiteurs ciblés et ainsi maximiser les conversions. 

Pour faire face à toutes ces fluctuations d’algorithmes, nous, spécialistes en référencement devons régulièrement réadapter nos actions. Si certains fondamentaux du SEO sont bien connus de tous comme le choix des mots-clés, la création d’un contenu unique ou l’amélioration de l’autorité d’un site, d’autres paramètres autrement plus complexes rentrent en jeu.  Protocole https, ajustements techniques (balises html, plan du site, fichier robots.txt), arborescence des pages, temps de chargement, actualisation des textes, tous ces éléments ont leur importance. Il s’agit ici de travailler la qualité d’un site en profondeur pour réussir à s’attirer les faveurs de Google. 

Dans un milieu régi par les lois du géant américain, les pratiques SEO ne sont pas toujours évidentes à manoeuvrer pour des non spécialistes. En effet, les robots d’indexation des pages web ne cesseront jamais de nous lancer de nouveaux défis. Le dernier en date, la recherche vocale à prendre en compte dans les stratégies en référencement naturel de demain. En développant Rankbrain, Google place plus que jamais l’intelligence artificielle au coeur de son système pour mieux appréhender les requêtes des internautes.

Vous souhaitez être accompagné pour optimiser votre référencement naturel ? Akyos vous propose des audits complets et identifie les actions en webmarketing à mener pour booster votre visibilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus